J’entends de nombreuses information dans les média sur le bisphénol A, est-il interdit ? Quels sont les conseils et informations à relayer aux patientes ?

Au début des années 2010, le BPA était principalement utilisé comme monomère du plastique polycarbonate (ex : biberons), monomère dans les résines époxy (ex : revêtements des conserves et canettes) et additif dans les papiers thermosensibles (ex : tickets de caisse).

Le BPA est défini comme perturbateur endocrinien par l’OMS et classé comme substance très préoccupante par l’Agence européenne des substances chimiques (ECHA). Ses effets délétères sur la santé ne semblent aujourd’hui plus à démontrer : effets sur la reproduction (INSERM, 2013), effets sur l’obésité et le diabète (ENS Lyon et Université de Lyon, 2014), altération de l’émail des dents (INSERM, 2013), intolérance alimentaire (INRA, 2014), etc. Une expertise collective de l’ANSES, compilant les résultats de plusieurs centaines d’études a poussé la France à interdire à partir de 2015, l’utilisation du BPA dans tout conditionnement, contenant ou ustensile en contact avec des aliments.

Les BPS et BPF, substituts au BPA, ont une structure chimique commune à celui-ci, qui leur confère des propriétés oestrogéniques. Le bisphénol F est utilisé dans la fabrication de résines époxy, le bisphénol S dans les matières plastiques destinées à être en contact avec les aliments et les papiers thermiques.

Les conseils à transmettre pour réduire l’exposition par l’alimentation des femmes enceintes, allaitantes et jeunes enfants aux BPA, F et S sont les suivants :

  • Eviter d’utiliser des contenants alimentaires, dont les biberons, en polycarbonate (plastique n°7),
  • Ne pas chauffer ou mettre d’aliments chauds dans du plastique,
  • Préférer les contenants en verre aux contenants en plastique et aux conserves en métal,
  • Limiter la consommation d’aliments pré-emballés comme le poisson ou la viande.

Pour en savoir plus, télécharger la Note sur les bisphénols rédigée par l’équipe du projet FEES

J’entends de nombreuses information dans les média sur le bisphénol A, est-il interdit ? Quels sont les conseils et informations à relayer aux patientes ?
Posted in: FAQ

Vous pourrez aussi aimer