Cycle de webinaires FEES

Dans le cadre du projet FEES, l’APPA avec le soutien de l’ARS Île-de-France organise un cycle de 4 webinaires gratuits à destination des professionnels de santé de la région pour les sensibiliser sur la thématique « santé environnementale et périnatalité » et leur présenter le projet FEES.

Ces 4 rendez-vous auront lieux chaque semaine sur l’heure du déjeuner pendant un mois. Chaque webinaire sera l’occasion d’aborder les thèmes suivants :

  • Santé environnementale : quels enjeux pendant la période périnatale des 1000 premiers jours ?

Lundi 18 mars 2024 de 12h30 à 13h45 – JE M’INSCRIS ICI

  • Une chambre saine pour accueillir le nourrisson

Lundi 25 mars 2024 de 12h30 à 13h45 JE M’INSCRIS ICI

  • Réduire les polluants dans les repas en période périnatale

Jeudi 4 avril 2024 de 12h30 à 13h45 – JE M’INSCRIS ICI

  • Conseils pour limiter les perturbateurs endocriniens dans la salle de bain

Jeudi 11 avril 2024 de 12h30 à 13h45 – JE M’INSCRIS ICI

 

Webinaires de sensibilisation à la santé environnementale en périnatalité

Le groupe de travail « santé environnementale en périnatalité » du RSPP est heureux de vous présenter sa programmation de webinaires de sensibilisation 2022-2024, destinés aux professionnels (santé, médico-social…).

Programme, informations et inscriptions :

Mardi 21 juin 2022, 19h30 – 21h30 :

Webinaire santé environnementale en périnatalité – sensibilisation en Périnat 21 juin 2022 – YouTube

Mardi 20 septembre 2022, 19h30 – 21h30 : 

Ressources en santé environnementale du 20/09/22 – YouTube

Mardi 14 mars 2022, 19h30 – 21h30 :

Webinaire RSPP Contacts cutanés : cosmétiques et textiles – YouTube

Mardi 13 juin 2023, 12h30 – 14h00 :
Replay non disponible

Mardi 12 septembre 2023 : 12h30 – 14h00 :
Webinaire sur la « Qualité de l’air intérieur » (youtube.com)

Mardi 5 décembre 2023, 12h30 – 14h00 :
Séminaire santé environnementale : « Habitat insalubre et santé périnatale» – YouTube

Mardi 12 mars 2024, 12h30 – 14h00 :
Inscription au webinaire – Zoom

Mardi 11 juin 2024, 12h30 – 14h00 :

Inscription au webinaire – Zoom

Avec le soutien financier de l’ARS Hauts-de-France

Vendredi 12 avril de 14h à 16h

Lors d’un moment convivial, nous parlerons de comment créer un cocon sans pollution pour bébé.

Produits ménagers, chambre de bébé, alimentation, produits d’hygiène : il est possible de faire des choix simples et sains pour la santé de bébé.

Gratuit et ouvert aux futurs et jeunes parents.

Renseignement et inscription : helene.perrault@mutualite-hdf.fr

Polyclinique Saint-Côme 7 Rue Jean-Jacques Bernard, 60200 Compiègne.

En partenariat avec la polyclinique Saint-Côme

Avec le soutien financier de l’ARS Hauts-de-France

Lives « Parent, Bébé, Environnement et Santé » 2024 : découvrez les dates

Futurs ou jeunes parents, chaque mois l’équipe du projet FEES vous propose des conseils simples et pratiques pour créer pour bébé et les parents un cocon sans pollution. Venez poser vos questions ou simplement nous écouter. En direct et en replay !

Ces lives sont accessibles sur la page Facebook du projet FEES : https://www.facebook.com/projetfees et sur la page Instagram : fees_pourbebe

Avec le soutien financier de l’ARS Hauts-de-France

Un article de l’Inserm sur la pollution atmosphérique et ses effets sanitaires

Le 06 novembre 2023, l‘Inserm a publié un article faisant état des connaissances sur l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique.

L’article est intitulé : Respirer est-il mauvais pour la santé? Il reprend les multiples conséquences sanitaires d’une mauvaise qualité de l’air extérieur.

En effet, la présence de nombreux polluants dans l’air, et en particulier les fameux PM (Particule Matter); a des effets sanitaires immédiats mais aussi à plus long terme.

Les effets immédiats (allergies, infections des voies respiratoires) s’observent particulièrement lors des pics de pollution et les jours suivants.

Les effets à plus long terme, plus difficiles à étudier, représentent pourtant le fardeau sanitaire le plus élevé.

Accédez à l’article complet en suivant ce lien:

https://www.inserm.fr/actualite/pollution-atmospherique-respirer-est-il-mauvais-pour-la-sante/

Du 19 au 24 février | La semaine Santé

La ville de Péronne, vous propose la semaine SANTÉ DU 19 AU 24 FÉVRIER 2024.

Vous pourrez assisté à des ateliers, activités physiques, conférences, portes ouvertes, initiations, Mobil’Bus…

Le Projet FEES sera présent le jeudi 22 matin autour d’un stand.

Toutes les animations et tous les ateliers sont gratuits.

Contact : 03.22.84.75.10

VilleDePeronne centresocial@ville-peronne.fr

Vous pouvez consulter le programme en cliquant sur ce lien :

https://www.calameo.com/books/006635999eb245d10a8df

Première journée régionale FEES en Auvergne

Le 24 novembre, à l’occasion de la Première Journée Régionale FEES en Auvergne, des sages-femmes, des pédiatres et des auxiliaires de puériculture des maternités d’Auvergne se sont mobilisées pour sensibiliser les futurs et jeunes parents aux enjeux de la santé environnementale en périnatalité et plus particulièrement autour des cosmétiques à destination de la femme enceinte et des nouveau-nés.

Avec le soutien et l’accompagnement du RSPA (Réseau de Santé en Périnatalité d’Auvergne), les professionnels du territoire (hospitaliers et libéraux) ont décidé de mettre en place un stand d’information axé sur les cosmétiques utilisés par les femmes enceintes et pour les nouveau-nés. En effet, plusieurs sages-femmes libérales se sont également mobilisées et ont installé un stand dans leurs salles d’attente.

Informations pratiques et théoriques, décryptage des emballages et des étiquettes grâce à des animations ludiques, jeux de questions-réponses, les ambassadrices FEES auvergnates se sont adaptées aux besoins des visiteurs dans l’objectif de transmettre quelques messages clés essentiels. Au total plus de 600 personnes ont été sensibilisées à travers l’ensemble des points de rencontre installés. Des femmes enceintes, bien-sûr, mais également des futurs et jeunes parents, des grands-parents et des visiteurs ayant des bébés dans leur entourage, curieux de l’animation dans les halls des maternités. 3 ateliers réunissant au total 18 femmes enceintes se sont également tenus lors de cette journée dans différents établissements.

Cette journée fut un succès. Les ambassadrices FEES et l’équipe du RSPA souhaitent renouveler cette expérience en 2024. De plus, cela a permis d’insuffler un élan motivationnel pour créer ou pérenniser des ateliers de sensibilisation à destination des futures et jeunes parents dans chaque maternité.

 

Le four micro-onde a-t-il un impact sur les aliments ?

Le four micro-onde (MO) est devenu un allié quasiment indispensable en cuisine pour beaucoup d’entre nous, cependant on entend parfois dire que son fonctionnement pourrait dégrader les aliments qu’on y réchauffe. Faisons le point sur cette question.

  1. Fonctionnement du four micro-onde :

Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques forçant les molécules d’eau présentes dans les aliments à osciller. Ces dernières s’entrechoquent alors, ce qui engendre de l’énergie et de la chaleur. Le plateau tournant répartit de façon optimale les ondes dans les aliments, afin de les chauffer de manière uniforme.

Les micro-ondes sont contenues dans le four et ne peuvent être présentes que lorsque le four est allumé et que la porte est fermée. Ainsi, selon l’OMS : « il ne resterait plus d’énergie micro-ondes dans la cavité ou dans les aliments après l’arrêt du four ».

Selon une étude de «QUECHOISIR» (https://www.quechoisir.org/actualite-etancheite-des-fours-a-micro-ondes-video-le-test-du-telephone-portable-sert-il-vraiment-a-quelque-chose-n49564/), placer un smartphone dans un MO ne permettrait pas de tester son étanchéité.

  1. Impact de son utilisation sur les aliments :
  • Destruction des nutriments/vitamines:

Il n’est pas prouvé que l’utilisation du MO détruirait davantage de nutriments et/ou de vitamines qu’un autre mode de cuisson/réchauffage.

  • Formation d’acrylamides:

La température de cuisson atteinte au MO dépasse rarement les 100 °C, ainsi le risque d’apparition de composés cancérogènes comme l’acrylamide (qui se forme naturellement à une T° trop élevée dans certains aliments), est bien plus limité avec le MO qu’avec d’autres modes de cuisson.

  • Risque microbien :

La distribution de la température dans l’aliment chauffé au MO est irrégulière et donc pas toujours assez élevée pour détruire certaines bactéries (par exemple : les salmonelles pour les œufs pochés, l’Escherichia coli dans la viande…).

  1. Et si le soucis venait du type d’aliments que l’on met souvent dedans ?

Les problématiques sanitaires liées au MO ne semblent pas venir de lui-même mais du type d’aliments que l’on réchauffe bien souvent dedans.

En effet, il a révolutionné la cuisine en changeant notre façon de cuisiner et de préparer les repas. Les plats industriels, que l’on fait souvent réchauffer au MO, représentent la plupart du temps des apports caloriques supérieurs à nos besoins individuels, et sans toujours garantir un bon apport d’éléments nutritifs.

Dans la Cohorte NutriNet-Santé : des associations entre la consommation d’aliments ultra-transformés et un risque accru de diverses pathologies (cancers, maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, obésité….) ont été constatées.

Se pose aussi la question des emballages mis avec les aliments au micro-onde. Une étude de l’Anses et l’institut national de la consommation a pu montrer que les substances des emballages migrent vers les aliments et  que cette migration augmente lors d’un réchauffage poussé.

 

  1. Quels conseils retenir ?
  • Préférer les puissances douces (600 W) et les durées plus longues (cela permet une température plus homogène dans l’aliment) ;
  • Utilisez des récipients en verre ou en céramique ;
  • Ne pas réchauffer dans les barquettes de traiteur, éviter de faire chauffer dans des contenants en plastiques/silicone/mélamine ;
  • Ne pas utiliser le MO pour chauffer le lait ou l’eau pour le biberon (risque de brûlures) ;
  • Evitez de cuire des œufs et de la viande (risque bactérien) ;
  • Pour les plats préparés: respecter la température et le temps de cuisson indiqués par le fabricant ;
  • Privilégier une alimentation variée et équilibrée en limitant les plats industriels et les aliments ultra-transformés ;
  • Nettoyer régulièrement l’intérieur du MO, ne pas boucher sa ventilation.

Sources :

https://www.anses.fr/fr/content/four-%C3%A0-micro-ondes-et-substances-chimiques-des-emballages-alimentaires

https://www.anses.fr/fr/content/emballages-alimentaires-un-r%C3%A9chauffage-%C3%A0-puissance-trop-%C3%A9lev%C3%A9e-augmente-le-risque-de

Les micro-ondes en questions – ScienceDirect

Aliments ultra-transformés, maladies chroniques, et mortalité : résultats de la cohorte prospective NutriNet-Santé ScienceDirect

Rayonnement : Fours à micro-ondes (who.int)

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0987798305802506

https://www.quechoisir.org/actualite-etancheite-des-fours-a-micro-ondes-video-le-test-du-telephone-portable-sert-il-vraiment-a-quelque-chose-n49564/

Publié en janvier 2024

Publié dans : FAQ

Vendredi 19 janvier 2024 | Conférence « la grossesse et ses perturbateurs »

Les étudiants de l’Ilis (Faculté d’Ingénierie et de Management de la Santé – Université de Lille) organise une conférence sur la thématique de la grossesse et ses perturbateurs. Ce sera l’occasion de rencontrer des professionnels de santé de différents horizons réunis autour de différents sujets liés à l’exposition de la femme enceinte aux perturbateurs endocriniens.

 

Cette conférence aura lieu en format hybride : présentiel et distanciel :

Lieu : Ilis – 42 Rue Ambroise Paré, 59120 LOOS  et en ligne

Date : Vendredi 19 janvier 2024

Horaires : 17h30 – 20h00

Pour vous inscrire : ICI

Le programme :