15 novembre : Atelier « Maman, Bébé, Environnement et Santé »

La Mutualité Française Hauts-de-France propose aux futurs et jeunes parents de la région des ateliers « Maman, bébé, environnement et santé ».

Prochain atelier : le jeudi 15 novembre

  • de 14 h à 16 h 30 au CH de Calais.

Comment se déroule l’atelier ?
L’atelier est un moment convivial d’échange et de dialogue autour des liens entre environnement quotidien de la future maman et du nouveau-né, et leur santé. En petit groupe et accompagné d’un animateur, vous pourrez y poser toutes les questions que vous souhaitez : Que penser des lingettes pour bébé ? Puis-je m’occuper de l’aménagement de la chambre de bébé alors que je suis enceinte ? Puis-je me teindre les cheveux pendant la grossesse ? Quelle précaution prendre concernant les produits ménagers? Que penser du bio ?…
Durant 2 heures, ces ateliers ont pour but de vous apporter des réponses mais aussi vous conseiller en construisant avec vous des solutions pratiques et durables pour limiter l’exposition de bébé aux polluants.

Inscriptions et renseignements auprès de

Camille Geay
03 20 16 15 48
camille.geay@mutualite-hdf.fr

8 novembre 2018 : Atelier « Maman, Bébé, Environnement et Santé »

La Mutualité Française Hauts-de-France propose aux futurs et jeunes parents de la région des ateliers « Maman, bébé, environnement et santé ».

Prochain atelier : le jeudi 8 novembre

  • de 9 h à 12 h à la clinique Pauchet à Amiens.
  • de 14 h à 16 h 30 à la maternité Beaumont à Roubaix.

Comment se déroule l’atelier ?
L’atelier est un moment convivial d’échange et de dialogue autour des liens entre environnement quotidien de la future maman et du nouveau-né, et leur santé. En petit groupe et accompagné d’un animateur, vous pourrez y poser toutes les questions que vous souhaitez : Que penser des lingettes pour bébé ? Puis-je m’occuper de l’aménagement de la chambre de bébé alors que je suis enceinte ? Puis-je me teindre les cheveux pendant la grossesse ? Quelle précaution prendre concernant les produits ménagers? Que penser du bio ?…
Durant 2 heures, ces ateliers ont pour but de vous apporter des réponses mais aussi vous conseiller en construisant avec vous des solutions pratiques et durables pour limiter l’exposition de bébé aux polluants.

Inscriptions et renseignements auprès de

Camille Geay
03 20 16 15 48
camille.geay@mutualite-hdf.fr

Les matelas sont-ils la source de substances toxiques pour bébé ?

Si les adultes passent environ 8 heures par jour dans leur lit, pour les bébés la moyenne est de l’ordre de 14 heures. Ce temps considérable passé au contact du matelas nous amène à nous interroger sur l’innocuité de ceux-ci. Néanmoins, il est difficile de connaître précisément la composition des matelas, et donc l’évaluation des risques liés à leur utilisation s’avère difficile.

La plupart des matelas conventionnels fabriqués aujourd’hui sont garnis de mousse de polyuréthane à laquelle des retardateurs de flamme sont souvent ajoutés. De plus, un grand nombre de propriétés (antitache, anti-acarien…) font appel à des traitements par des substances chimiques. Ces différentes caractéristiques donnent lieu à des émissions par dégazage de produits pouvant se révéler nocifs tels que les Composés Organiques Volatils (COV), les retardateurs de flamme ou encore les phtalates. Il faut aussi prendre en compte les émissions de poussières provenant de la mousse du matelas.

Une équipe américaine s’est penchée sur les éventuels dangers des matelas, il s’avère que :

  • Les émissions de COV sont plus importantes pour les matelas neufs que celles des usagés,
  • Les mousses en polyuréthane libèrent plus de COV que celles en polyester,
  • Il y a plus de phtalates dans les matelas anciens que dans les matelas récents (dû à une réglementation des utilisations des phtalates).

Les phtalates et les retardateurs de flamme peuvent interagir avec les hormones, puisque ce sont des perturbateurs endocriniens. Certains COV sont suspectés d’être un facteur de risque de cancers. Afin de disperser les polluants il est recommandé d’aérer quotidiennement la chambre de l’enfant.

Pour limiter les risques :

  • Il a été prouvé que l’utilisation d’un protège matelas limite l’émission des substances contenues dans la mousse du matelas.
  • Choisir un matelas en laine ou coton
  • Privilégier une alèse imperméable en polyéthylène au lieu du PVC qui peut libérer des phtalates et si l’enfant est propre la nuit, opter pour une alèse en laine
  • Eviter les matelas affichant des propriétés suggérant un traitement par un produit chimique
  • Pour le linge de lit, se tourner vers les draps 100% coton et peu coloré et laver le avant la première utilisation.

Pour des questions de sécurité liée au couchage, est recommandé d’acheter un matelas neuf pour l’arrivée de chaque nourrisson. Il est également important de se méfier des matelas d’occasion dont la provenance est incertaine, qui peuvent être contaminés (acariens, puces, galle…).

 

Brandon B et al. , 2014. Infant Exposure to Emissions of Volatile Organic Compounds from Crib Mattresses, Environmental Sciences & Technology, 48, pp. 3541-3549.

Publié dans FAQ

11 octobre 2018 : Session de formation « Cosmétiques et périnatalité » à destination des Pharmaciens à Amiens

Dans le cadre d’une action portée par l’URPS Pharmaciens Hauts-de-France, des sessions de formation « cosmétiques et périnatalité » sont proposées aux pharmaciens.

Ces formations, s’appuie sur le guide de conseils sur les produits cosmétiques qui a vu le jour fin 2017.

Action portée par l’URPS Pharmaciens Hauts-de-France, en partenariat avec le projet Fees, l’APPA & la faculté de Pharmacie de Lille et financée par l’ARS Hauts-de-France.

Etudes sur la consommation d’alcool pendant la grossesse et sur ces conséquences

Dans un article paru dans La santé en action, et à l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) qui s’est tenue le 9 septembre 2018, Santé publique France :

  • publie pour la première fois une estimation nationale des troubles causés par l’alcoolisation fœtale diagnostiqués chez les nouveau‑nés ;
  • présente les résultats du Baromètre santé 2017 sur la consommation d’alcool pendant la grossesse.

Retrouvez l’article « Consommation d’alcool et grossesse »
paru dans la revue La santé en action N°445 – Septembre 2018

J’ai vu que certaines crèmes solaires contiennent des nanoparticules, j’aimerais en savoir plus sur ces substances, faut-il les éviter ?

Les nanoparticules sont des matériaux ayant une dimension comprise entre 1 et 100 nanomètres, utilisés, entre autres, dans les crèmes solaires comme filtre UV. Depuis 2013 les fabricants sont soumis à une obligation d’étiquetage de ces nanoparticules. On les retrouve dans les listes INCI sous l’écriture « [nano] » à la suite de la particule concernée. Lire la suite « J’ai vu que certaines crèmes solaires contiennent des nanoparticules, j’aimerais en savoir plus sur ces substances, faut-il les éviter ? »

Publié dans FAQ

Journée des réseaux de périnatalité « Périnatalité et environnement » : 7 juin 2018

Les Réseaux de santé en périnatalité PAULINE et BIEN NAITRE EN ARTOIS organisent le jeudi 7 juin 2018 de 9h30 à 16h30 à WIMILLE, une journée « Périnatalité et Environnement ».
Interviendront :

  • Pr Storme avec le projet « 1 000 jours pour la santé »;
  • Dr Notteau sur les perturbateurs endocriniens;
  • Mélie Rousseau (APPA) et Camille Geay (Mutualité Française HDF) présenteront les 10 conseils à transmettre en Santé-Environnement du projet FEES (Femme enceinte environnement et santé) ;
  • Dr Lucidarme Sophie – retour pratico/pratique de l’expérience du CH Arras
  • Eddie FILLEUL, retour d’expérience dans les services de PMI du Pas de Calais.

Frais d’inscription : 20 € non adhérents – 10 € pour les adhérents à un des 5 réseaux de périnatalité Hauts-de-France.

Renseignements : reseau-pauline@ch-calais.fr ou secretariat@bien-naitre-artois.com

Télécharger le programme et bulletin d’inscription !

Refonte des fiches périnatalités

Nous avons profité de ce début d’année 2018 pour re-travailler nos 3 fiches « Périnatalité ». Vous les retrouverez dans la rubrique « Outils – Nos Outils » du site internet FEES.

Vous souhaitez vous les procurer ? N’hésitez pas à nous envoyer un mail pour que nous vous fassions parvenir quelques exemplaires.

Nous vous rappelons que nous pouvons vous accompagner dans vos actions : de la mise à disposition d’outils et de fiches conseils jusqu’à la co-animation d’atelier ou de stand, nous nous tenons à votre disposition pour vous aider dans la mise en place de vos interventions auprès des futurs et jeunes parents.

Comment me protéger des piqûres de moustiques pendant ma grossesse?

Afin de préserver la santé de votre enfant, nous vous recommandons de suivre les conseils énoncés précédemment et de privilégier l’utilisation d’une moustiquaire. Il existe des moustiquaires amovibles à placer dans l’encadrement des fenêtres du logement. Les moustiques étant attirés par la chaleur, quand vous sortez à l’extérieur portez des vêtements clairs car ils retiennent moins la chaleur. A l’intérieur, gardez les pièces du logement au frais et assurez un brassage de l’air (à l’aide d’un ventilateur par exemple). La transpiration étant un puissant attractif pour les moustiques, pour limiter leurs piqûres, il est conseillé de vous laver suite à un effort physique ou sportif et en cas de fortes températures extérieures.

Publié dans FAQ