L’aluminium semble être partout, même dans les vaccins : doit-on continuer à vacciner nos enfants ?

Oui, car l’exposition éventuelle à l’aluminium par la vaccination est minime, comparée à celle dans les produits alimentaires (additifs) produits de consommation (ustensiles de cuisson et papier aluminium pour faire les papillotes ou conserver ses aliments au frigo), les cosmétiques (anti-transpirants), l’eau potable…

Encore une fois, il s’agit bien de hiérarchiser les expositions et les risques. La vaccination présente plus d’avantages, en termes de protection contre des maladies infectieuses graves, que de risques.

De plus, il faut savoir que l’on ajoute de l’aluminium aux vaccins dans le but d’augmenter la réaction du système immunitaire (défense de l’organisme) et de faciliter la production danticorps. L’aluminium n’est pas présent dans tous les vaccins. Le but de tout vaccin est d’obtenir, dans le sang, un taux élevé d’anticorps dirigés contre la maladie visée. Plus ce taux d’anticorps est élevé, plus le vaccin est considéré comme efficace.

Rappelons que les cas de rougeole n’ont cessé d’augmenter depuis 2010 en région : la réalité de ces maladies infectieuses est bien présente.

En ligne le 24/02/2021

L’aluminium semble être partout, même dans les vaccins : doit-on continuer à vacciner nos enfants ?
Posted in: FAQ

Vous pourrez aussi aimer