Carafes filtrantes : que nous dit l’avis de l’ANSES ?

 

En France, l’eau destinée à la consommation humaine est globalement de bonne qualité. De nombreux contrôles sont effectués afin de s’assurer de l’absence de substances ou micro-organismes qui pourraient avoir un impact sur la santé des consommateurs.

Il est possible de vous tenir informés à tout moment de la qualité de votre eau du robinet via le site : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/eau . L’affichage est également obligatoire en mairie.

 

Certains ménages utilisent des carafes filtrantes, pour enlever le goût de chlore de l’eau, ou éliminer le calcaire et certains métaux pouvant être présents dans l’eau du robinet. L’ANSES s’est posé la question de l’efficacité et de l’innocuité de ces dispositifs, voici ce que nous pouvons en retenir :

– Tout d’abord, il est important de rappeler que ces dispositifs de filtration de l’eau ne sont pas destinés à rendre potable une eau qui ne le serait pas.

– Par ailleurs, il est très fortement déconseillé de préparer le biberon avec une eau filtrée ou adoucie du fait du développement facilité de certains micro-organismes :

« N’utilisez pas d’eau ayant subi une filtration (carafe filtrante par exemple ou tout autre type de traitement de filtration à domicile) ou ayant subi un adoucissement car ces systèmes peuvent favoriser la multiplication des microorganismes. »

« Ne pas utiliser d’eau ayant été filtrée, que ce soit via une carafe filtrante ou par tout autre type de traitement de l’eau installé au domicile. »

 

Concernant l’innocuité des carafes filtrantes, l’ANSES a mis en évidence plusieurs problématiques éventuelles :

  • Une diminution du pH de l’eau: Une étude a montré que l’eau filtrée grâce à une carafe filtrante favoriserait la dissolution de certains métaux (comme le nickel) si elle est ensuite utilisée dans d’autres ustensiles telles que les bouilloires ou les casseroles.
  • La libération d’argent : le charbon actif présent dans les filtres est parfois traité par de l’argent, dans le but de limiter la prolifération microbienne dans le filtre de la carafe (et non de désinfecter l’eau). De l’argent peut ensuite être libéré dans l’eau, particulièrement lorsque l’eau est stockée à température ambiante – comparativement au stockage dans un réfrigérateur.

L’argent peut présenter des effets sur la santé même à faible dose : perturbation des enzymes hépatiques, des paramètres sanguins et une immunotoxicité.

  • Le développement de micro-organismes: l’importance de cette prolifération peut dépendre :
    • De la quantité de matière organique dans l’eau destinée à être filtrée ;
    • De la température ;
    • Du temps de stagnation ;
    • Des conditions d’hygiène ;
    • De l’âge de la carafe et de la durée d’utilisation de la cartouche.

On peut noter que ce phénomène n’est pas spécifique à l’eau filtrée par une carafe et peut-être observé également pour une eau destinée à la consommation humaine non filtrée et stockée dans un contenant à température ambiante.

  • La libération d’autres substances:
    • Libération de Sodium et de Potassium : certaines études mettent en évidence une augmentation des teneurs en sodium et en potassium dans l’eau filtrée. Bien que toutes les études n’aient pas pris en compte ces paramètres, l’ANSES alerte sur le fait que les quantités de sodium et de potassium susceptibles d’être libérées dans l’eau filtrée mériteraient de figurer dans les manuels d’utilisation des carafes afin d’informer les personnes suivant un régime alimentaire contrôlé.
    • Possible libération de Manganèse et de Plomb.
    • Augmentation des ions Ammonium.

 

L’efficacité des carafes filtrantes diffère selon les modèles testés, le volume d’eau filtré, les paramètres mesurés ainsi que leur concentration initiale et la qualité de l’eau.

Il apparait que les carafes filtrantes sont efficaces :

  • Sur les taux en Chlore (diminution d’au moins 70% tout au long de la durée de vie de la cartouche) ;
  • Sur les quantités de Cuivre et de Plomb (pendant toute la durée de vie de la cartouche).

L’efficacité apparait moindre pour certains paramètres :

  • Le Nickel : l’efficacité diminue rapidement au cours de l’utilisation de la cartouche ;
  • La dureté et l’alcalinité : très variable selon les carafes ;
  • Les Nitrates : efficacité d’élimination difficilement estimable.

 

Recommandation pour l’utilisation des carafes filtrantes :

  • Conserver au réfrigérateur et consommer l’eau filtrée rapidement (24h)
  • Respecter le mode d’emploi et les éventuelles précautions d’usage : nettoyage de la carafe, remplacement de la cartouche, contact de l’eau filtrée avec certains ustensiles …
  • Attention à certaines restrictions, par exemple :
    • Ne pas utiliser d’eau filtrée pour la préparation des biberons
    • Consulter un médecin pour les personnes suivant un régime alimentaire contrôlé notamment pauvre en sodium ou en potassium

Source : ANSES – https://www.anses.fr/fr/content/carafes-filtrantes-l%E2%80%99anses-rappelle-les-r%C3%A8gles-de-bon-usage

 

Bien que les carafes filtrantes soient donc des dispositifs qui apparaissent efficaces sur certains paramètres, ils ne le sont pas sur l’ensemble des substances testées. De plus, la filtration de l’eau à l’aide des carafes peut amener l’utilisateur à consommer une eau de qualité microbiologique dégradée. L’eau du robinet étant déjà de bonne qualité, nous pouvons nous interroger sur l’intérêt de ces dispositifs et surtout rappeler l’importance de respecter les recommandations ci-dessus.

Aussi, même s’il apparait que les carafes testées sont efficaces pour réduire les teneurs en plomb, il est déconseillé de boire de l’eau du robinet si les canalisations de l’habitation contiennent du plomb.  

 

Crédit photo: N vishenka

Carafes filtrantes : que nous dit l’avis de l’ANSES ?
Posted in: FAQ

Vous pourrez aussi aimer