Le projet en région Grand Est

Historique

De nombreuses études soulignent aujourd’hui la plus grande vulnérabilité des femmes enceintes et des nourrissons aux polluants environnementaux. En effet, les scientifiques s’accordent à dire que notre santé (maladies chroniques) se détermine en grande partie durant la grossesse et durant les 1 000 premiers jours de vie. Les polluants environnementaux (notamment les substances cancérigènes mutagènes reprotoxiques et les perturbateurs endocriniens) peuvent agir directement sur le développement du fœtus et parfois impacter les générations futures. Plus concrètement, la future mère est exposée à des centaines de substances chimiques lors de sa grossesse (fumée de tabac, monoxyde de carbone, pesticides, éthers de glycols, bisphénols, phtalates, aldéhydes…). Ces polluants, multiples, peuvent être véhiculés par l’air intérieur, l’alimentation ou encore les cosmétiques.

Face à ce contexte, et en cohérence avec les Plans Santé Environnement national et régional (PRSE 2 et PNSE 3), la Mutualité Française et l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique se sont mobilisées avec les réseaux de périnatalité depuis 2011 en Nord-Pas de Calais puis en Hauts-de-France autour d’un projet innovant : le projet « FEES – Femmes Enceintes, Environnement et Santé ».

L’objectif du projet FEES est de diminuer l’exposition des femmes enceintes et des nourrissons aux polluants environnementaux, en priorité, ceux présents dans l’air intérieur, l’alimentation et les cosmétiques, grâce à :

La montée en compétence des professionnels de la périnatalité sur le lien existant entre l’air intérieur, l’alimentation, les cosmétiques et la santé afin qu’ils deviennent des relais de prévention auprès des futurs et jeunes parents.

La sensibilisation des futurs et jeunes parents, et notamment les plus vulnérables, aux polluants pouvant avoir un impact sur leur santé.

Depuis 2018, l’APPA développe le projet FEES en région Grand Est, en partenariat avec la Mutualité Française Grand Est et grâce au financement de l’ARS et du Conseil Régional.

166
Professionnels formés
450
Professionnels sensibilisés
28
Futurs et jeunes parents sensibilisés

L’association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA) est reconnue d’utilité publique depuis 1962.

Elle a pour but de :

  • Susciter et de coordonner toutes études, recherches et enquêtes statistiques sur la pollution atmosphérique ;
  • D’entreprendre auprès du public des campagnes d’éducation et d’information sur les dangers de la pollution atmosphérique ;
  • De présenter toutes suggestions aux collectivités, organismes publics ou privés, comités d’études en vue de l’adoption et de la mise en œuvre de toutes mesures destinées à lutter contre la pollution atmosphérique.

La Mutualité Française Grand Est (MFGE) est un organisme privé à but non lucratif, reconnu d’Utilité publique. Elle fédère près de 160 mutuelles, qui protègent plus de 2,4 millions de personnes, soit 42% de la population. 157 services de soins et d’accompagnement proposent une offre de santé globale sur l’ensemble du territoire. Véritable mouvement social, elle fonde son action sur le respect de la dignité des personnes, la solidarité, la démocratie, l’indépendance et la responsabilité. Elle représente et défend les mutuelles et leurs adhérents, anime et coordonne la vie mutualiste régionale, apporte des services aux mutuelles (formation, communication) et met en œuvre des actions de prévention et de promotion de la santé auprès de leurs adhérents et de la population.

Les partenaires

Les financeurs